Skip to content

Règles alternatives pour Nécromunda


Je joue de temps à autres à Necromunda. Et comme de nombreux jeux de Games Workshop, je trouve lassant de jouer au tour par tout, comme si les gangers se décidaient avant la bataille:

« – bon, ok, je commence et puis c’est toi et on recommence, ok? « 

« – Ok! »

Personnellement, j’imagine plus Necromunda avec ses règles classiques à la manière d’une partie de paintball au tour par tour, ridicule, non? C’est pourquoi, j’ai réfléchi et je vous apporter la lumière de mon illustre pensée. De toute façon, vous avez lu jusque là, donc pourquoi s’arrêter.

On remarquera que les possibilités d’action à Necromunda sont limitées et que chaque action prend un certains temps :

  • avance
  • course
  • saut
  • charge
  • tir ou lancer de grenades
  • attaque classique
  • attaque spéciale (genre pousser, poser une bombe, viser, etc…)
  • récupérer des objets
  • actionner des portes, des objets du décor
  • overwatch
  • se cacher

Dans le but de faire réaliser les actions de chaque participants au combat simultanément, j’ai envisagé l’utilisation de la feuille de gang comme tableau de bord:

Au début du tour, chaque joueur prépare les actions de ses gangers de son côté (sans que son adversaire puisse le voir) en précisant quelle action devant quel ganger. Pour faciliter la chose j’ai réduit les possibilités d’actions:

  • avance prudent : avance jusqu’à son mouvement en pas
  • course/charge : avance jusqu’à double de son mouvement en pas
  • attaque: tir( lancer de grenade) ou corps-à-corps suivent le cas, sera à définir au moment de l’action sauf si surprise
  • action spéciale: précisée par un jeton (pousser, visée, pose de bombe, actionner un objet)
  • overwatch
  • se cacher

Toutes les actions se produisent en même temps par ordre d’initiative (avec -1 si port d’une arme lourde et +1 si port de pistolet/arme de CaC). Pour déterminer l’action je proposais d’utiliser les dés de Battlefleet Gothic.

  • « En Avant Toute » -> « course »
  • « Alerte Impact » -> « Se cacher »
  • « Verrouillage » -> « Attaque »
  • « Rétrofusées » -> « avance prudente »
  • « Virage Serré » -> « overwatch »
  • « Rechargement » -> « Action spéciale »

Une fois, cette phase rapide effectuée, chaque joueur joue ses gangers par ordre d’initiative, si un conflit apparaît (un ganger A charge B qui lui tire dessus et arrive au contact), les actions sont résolues simultanément (le ganger B tire, s’il fait mouche A est blessé, mais au contact).

En cas d’entrée dans une zone d’overwatch, le ganger en overwatch effectue immédiatement une action de tir sur la figurine en mouvement, qui s’arrête et se jette à terre si elle courait ou reste à couvert si elle avançait prudemment. Par exemple, A avance et au détour d’une construction entre dans la zone de surveillance de B, celui effectue une action de tir à -1 pour overwatch sur A qui s’arrête et revient à couvert. Si A est en train de courir, il va se jeter à terre pour trouver un couvert et perd sa prochaine action.

Il devient alors possible de coordonner des attaques et des contre-attaques, comme dans les films hollywoodiens… Yeah!

La différence du salaire homme-femme, pourquoi est-ce faux?


Sous ce titre racoleur, se trouve la réflexion simple suivante:

« Entre deux objets identiques, achèteriez-vous le plus cher? », en général, la réponse est non. Donc en tant qu’employeur potentiel, face à deux personnes d’historique de travail et d’efficacité identiques, mais de sexe différent, donc une femme et un homme ayant les mêmes états de services pour un même poste. Si la femme est payé 10 %, 20 %, 30 % (voire plus suivant les études) moins chère que l’homme pour accomplir ce même travail, quel va être votre réaction?

La réponse sera normalement d’employer la femme, après tout c’est le principe des soldes, acheter tout pareil à 10 %, 20 %, 30 % moins cher!

Par conséquent, si l’écart est avéré, le chômage devrait donc être uniquement masculin et les femmes devraient atteindre le plein-emploi (environ 3-5 % de chômage). Or ce n’est pas le cas. Il semblerait donc que le mythe de la différence de salaire homme-femme ne soit que cela un mythe…

On remarquera, en effet, que les calculs de cette différence sont faites sur un artifice de calcul. Exemple:

Prenons l’exemple suivant:

Soit une équipe d’hôpital:

  • Michel, médecin, 30 ans d’ancienneté
  • Karine, médecin, 20 ans d’ancienneté
  • Pierre, infirmier, 10 ans d’ancienneté
  • Paul, médecin,  17 ans d’ancienneté
  • Barbara, infirmière, 25 ans d’ancienneté
  • Chantal, infirmière, 23 ans d’ancienneté

Si la formule de calcul des salaire est:

  • infirmier : 1700 € en salaire de base + 30 € par année d’ancienneté
  • médecin : 2500 € en salaire de base + 50 € par année d’ancienneté

On obtient alors le tableau suivant:

Prénom Métier Ancienneté Salaire
Michel médecin 30 ans 4000€
Karine médecin 20 ans 3500€
Pierre infirmier 10 ans 2000€
Paul médecin 17 ans 3350€
Barbara infirmière 25 ans 2450€
Chantal infirmière 23 ans 2390€

La moyenne des salaires des hommes est alors 3116,67 € et la moyenne des salaires des femmes est 2780 €. On observe une différence de 11 %, c’est inadmissible les hommes sont plus payés que les femmes!!

Vous me suivez… bien, maintenant méfiez-vous des chiffres! Joie, Force, Santé et Lumière!

Propriété intellectuelle : une arnaque internationale


A ce propos, je vais me contenter de vous faire connaître l’excellent article de Jesrad sur le sujet.

Je suis contre le principe de l’existence d’une propriété non tangible, ce qui est le cas de la propriété intellectuelle.

Aujourd’hui, la flemme me permet donc de vous convier à consulter le blog de Jesrad.

Mariage, quelle législation? Le mariage gay doit-il être légalisé?


Je vais tâcher de répondre rapidement à cette question qui titille tellement les français, en m’appuyant sur les paroles de Ron Paul.

Le Mariage, tout comme toute union entre deux ou plusieurs personnes consentantes, est une affaire privée, donc en aucun cas, il devrait exister de loi concernant ces éléments. De même que l’exercice ou non d’une religion est une affaire privée, l’union de deux ou plusieurs êtres est une affaire privée. Il m’apparaît donc logique de supprimer toute loi concernant le mariage, PACS et autres unions, et de laisser les personnes décider dans le cadre de contrat de droit privé comment elles souhaitent se lier les unes aux autres?

Personnellement et cela n’engage que moi, je pense que le mariage est une institution religieuse qui lie un homme et une femme dans la foi et l’amour. En conséquence, je suis contre la dénomination de mariage gay parce qu’étymologiquement  et historiquement, ce n’est pas correct.

Drogues: Pourquoi il faudrait légaliser l’usage des drogues ou « Vices Are Not Crimes »


Comme l’a effectivement bien démontré Lysander spooner, les vices ne sont pas des crimes.

Ainsi dans le cadre de la simplification des lois proposées dans l’article sur la justice, je proposerais d’éliminer toutes les lois liées aux vices et limitant les activités de plaisir:

  • drogues (c’est votre corps, votre liberté, votre responsabilité)
  • alcool (c’est votre sirose, pas le mienne)
  • tabac (si fumez, votre cancer vous appartient)
  • nourriture (mangez donc gras si vous le voulez, mais c’est de votre responsabilité!)
  • jeu (c’est votre argent, votre dette, votre responsabilité)

Cette liste n’est pas limitative. Toute activité libre doit être possible par défaut. Il n’existe aucune raison respectant le droit naturel d’empêcher une personne de se livrer au vice si c’est son souhait, laissons-la faire son choix et prenons son exemple pour montrer à nos enfants ce qu’il ne faut pas faire (comme pour le Grand Méchant Loup).

Ceci dit, je ne souhaites pas empêcher les âmes charitables de secourir les personnes en perdition, mais cela ne relève pas du ressort de la loi ou d’une quelconque administration. Pourquoi un fonctionnaire payé avec de l’argent volé légalement devrait-il s’occuper de ce que vous mangez, de ce que vous buvez, de ce que vous respirez, ingérez, faites? Comment arrivera-t-il à déterminer ce que vous souhaitez mieux que vous ? Auriez-vous confiance en votre voisin(e):

Et encore, votre voisin(e) connaît peut-être vos goûts…

Crise de confiance: Améliorer la justice en prenant pour base la confiance en l’autre, est-ce possible?


Comme j’en ai déjà fait mention précédemment, en France, les citoyens sont méfiants et la confiance est l’élément fondamental nécessaire à toutes transactions.

Actuellement, en France, la confiance dans la justice est assez faible (voir rapport suivant, page 11).  Il y a plusieurs problèmes avec la Justice en France:

  • la longueur des procédures
  • la complexité du système
  • la complexité des lois
  • le coût faramineux qui en résulte, car un avocat coûte cher et sans lui aucun espoir
  • les affaires de corruption
  • l’attitude des juges, tous issus d’une seule formation, qui peut parfois être très désagréable
  • l’acharnement de la justice (Doutreau)
  • les erreurs (Omar Raddad)

La liste est longue. Maintenant, nous allons d’arrache-pied, nous atteler à la réflexion sur l’amélioration de la justice et de la confiance en celle-ci.

La complexité des lois est un surcoût payé par le contribuable

Les lois sont complexes et ramifiées entre elles, à tel point qu’il est difficile de les appréhender. Je crois utile de rappeler à toute fin l’adage : «  nul est sensé ignorer la loi ». Quand on voit leur complexité, il est permis de douter que qui que soit arrive à connaître entièrement la loi. C’est pourquoi, il faudra réformer la complexité de la loi, pour arriver à redonner à la justice une marge de manœuvre. Nous y reviendront dans un autre article. Pour résumer, l’objectif de cette simplification, sera de permettre à quiconque de comprendre toute la loi dans son ensemble, par quiconque, nous entendons bien sûr les enfants à partir de 13 ans et les personnes handicapées intellectuellement.

Actuellement, un juge a une longue, très longue liste de procédures en attente. Celle-ci est parfois très hétéroclite, avec des jugements sur la taille d’une boîte aux lettres, sur la valeur sentimentale d’une planche de surf neuve… Or ces jugements coûtent chers, très chers parfois, en regard des objets de contentieux. Un juge, un secrétaire, tout ce personnel coûte un pont quand il s’agit de statuer sur la profondeur d’une boîte aux lettres.

Arbitrage, une solution potentielle à découvrir

C’est pour cette raison que l’arbitrage existe et, à mon humble avis, devrait être étendu :

Vous avez un contentieux avec un voisin, vous allez voir un arbitre dans lequel vous et votre voisin avez confiance. Celui-ci vous propose un devis et un mode de répartition du règlement en fonction du résultat de la procédure. Vous et votre voisin acceptez, le jugement de l’arbitre sera donné, une fois l’étude du problème effectué et chacun devra si conformer, selon le contrat établi lors de l’acceptation.

Un excellent moyen de noter la qualité d’un juge, en fonction de sa neutralité, sa qualité d’investigation serait, à mon avis, une notation à la manière d’Ebay. Si un juge est bien noté par un grand nombre de personne, c’est bon signe. Autrement, vous prenez peut-être un risque, par contre, un bon juge coûtera plus cher et nécessitera plus temps.

En conclusion, avec ce système, c’est aux demandeurs de définir le prix et l’argent qu’ils veulent investir dans leurs querelles. Sachant qu’en cas de désaccord majeur, avec aucun des participants arrivant à tomber d’accord sur un arbitre, il peut être fait appel à plusieurs arbitres, à la manière d’un jury, mais ça va augmenter le coût de la procédure d’autant.

Cette manière de faire, permettrai d’inverser la tendance actuelle à l’inflation des procédures car une procédure aura alors un impact direct sur votre porte-monnaie, contrairement à aujourd’hui, où le coût est collectivisé et partagé sur l’ensemble de la population.

Ainsi, les juges pourraient non seulement se spécialiser, mais aussi faire valoir leur compétence et leur intégrité. Il y aura un regain de confiance dans la justice, dans le sens, où son action sera plus visible et plus aisément quantifiable. Il est en effet plus facile d’accorder sa confiance à un mécanisme dont les rouages sont apparents et contrôlables.

« En ce monde rien n’est certain, à part la mort et les impôts »


Introduction

 En France, il existe actuellement un peu plus de 140 prélèvements obligatoires, taxes et impôts. Cette profusion d’impôts et taxes diverses rend le système fiscal obscur et peu compréhensible. Il en ressort un fort sentiment d’insécurité, puisqu’il est quasi-impossible d’être en règle. Ce système de l’ombre empêche de savoir comment va être utilisé cette contribution obligatoire. Comment avoir confiance dans un système qui repose sur l’opacité ?

La devise de notre nation « Liberté, Egalité, Fraternité » ne peut s’appliquer alors que l’épée de Damoclès fiscale menace de tomber à tout moment. Comment se sentir Libre dans une société du prélèvement confiscatoire permanent? Comment se sentir égaux face à la multiplicité des niches fiscales ? Comment considérer l’autre comme son frère, en l’absence manifeste d’équité fiscale ?

Une fois ce constat posé, il devient évident qu’une réforme de la Fiscalité s’impose, avec pour objectif de clarifier le sens des prélèvements et leur modalité, de rendre équitable l’ensemble de ces taxes et impôts et de modifier la perception de l’usage de l’impôt.

Comment rendre plus clair une profusion de taxes spécifiques et simplifier leur fonctionnement

Il apparaît de manière évidente que notre objectif de rendre limpide le fonctionnement de la fiscalité implique une simplification drastique de ses rouages. Dans ce cadre, il est nécessaire de diminuer le nombre d’impôts et taxes à un chiffre raisonnable, d’autant plus que la majorité des taxes et impôts existantes ne rapportent que peu, en comparaison de leur coût de récupération.

Ainsi, je propose dans cette réforme de supprimer l’ensemble des taxes et impôts existants pour n’en garder que cinq :

–          La Taxe sur la Valeur Ajoutée

–          L’Impôt sur le Revenu

–          L’Impôt sur les Sociétés

–          La Taxe Foncière

–          La Taxe d’Occupation (en remplacement de la taxe d’habitation)

Les trois premiers seront prélevés par les services nationaux dépendant du ministère chargé de récolter les impôts. Les deux derniers seront prélevés au niveau local, par les collectivités territoriales.

Le fonctionnement de la TVA sera identique à celui actuel, mis à part qu’il y aura un seul et unique taux, proposé à 20 % dans le cadre de la première réforme, avec pour objectif à terme de le réduire à 10%.

L’IR et l’IS auront un fonctionnement similaire, basé sur un taux unique s’appliquant sur l’ensemble des Revenus (Chiffre d’ Affaire) , actuellement proposés à 10 %. Ces deux Impôts seront payés par foyer, ce qui implique une seule déclaration maximum par adresse, logement ou local de travail.

Exemples :

  1. Je gagne 7 000 € par an et loge tout seul, je déclare 7000 € et est imposé à 700€.
  2. Je gagne 7 000 € par an et suis en colocation avec une personne gagnant 6000 € par an, nous déclarons 13000 € et payons 1300 € d’impôt à deux. Ceci correspond à 10% de 13000€.
  3. Annuellement, je gagne 15000 € et loge avec mon(ma) concubin(e) qui gagne 12000 €. Nous payerons 2700 € d’impôts (soit 10 % de 27 000 €).
  4. Une entreprise a un C.A. de 3 000 000 €, elle subira un prélèvement de 300 000 € soit 10 % de 3 000 000 €.

La Taxe Foncière et la Taxe d’Occupation auraient un fonctionnement basé sur l’addition de forfaits pour les collectivités (Commune, Département, Région, éventuellement communauté de commune). Le forfait TF serait fonction de la surface de l’adresse en question, tandis que le forfait TO dépendrait du nombre d’occupant à l’adresse indiquée.

Ces taux sont fixés par les collectivités à leur bon vouloir.

Exemples :

Le forfait commune de Hobbitbourg est de 2€/m² et 10€  par personne, le forfait département du quartier Ouest de La Comté est de 4€/m² et 6€ par personne, tandis que le forfait région de La Comté est de 5€/m² et 3€ par personne. Je suis mariée avec 3 enfants, nous logeons dans une maison de 80 m² de SHON (Surface Hors Œuvre Nette, c’est une surface dont les conditions sont définies par la loi). Je devrai payer :

  1. à la commune de Hobbitbourg, 160 € pour la TF et 50 € pour la TO, soit 210 € en totalité
  2. au département du Quartier Ouest, 320€ pour la TF et 30 € pour la TO, soit un total de 350 €
  3. à la région de La Comté, 400€ pour la TF et 15 € pour la TO, soit en tout et pour tout 415 €

Le forfait commune de Minas Tirith est de 2€/m² et 10€  par personne, le forfait département de l’Ithilien est de 4€/m² et 6€ par personne, tandis que le forfait région du Gondor est de 5€/m² et 3€ par personne. Une entreprise de paysagisme 35 personnes ayant des locaux de 150 m² de SHON devra débourser :

  1. à Minas Tirith, 300 € pour la TF et 350 € pour la TO, soit 650 €
  2. à l’Ithilien, 600€ pour la TF et 210 € pour la TO, soit 810 €
  3. au Gondor , 750€ pour la TF et 105 € pour la TO, soit 855 €

Rendre équitable l’impôt pour tous et en modifier la perception de son usage

Cette réforme permet à tous de savoir aisément ce qu’il va payer. Elle permet aussi de définir une règle commune à tous, sans passes-droits, ni niches, ni privilégiés. Tous sont donc bel et bien égaux devant le droit et l’impôt. L’objectif de la campagne de promotion de cette réforme sera alors de promouvoir la simplicité, permettant à tous d’être égaux devant l’impôt, quelque soit nos capacités de compréhension ou nos moyens. Aucun juriste aussi bon soit-il ne pourra diminuer par un artifice quelconque la quantité à payer pour qui que ce soit. La campagne devra surfer sur la jalousie inhérente à une majorité des Français et sur la méfiance: Il est impossible de tricher légalement, quelque soit les moyens mis en oeuvre! Les niches fiscales n’existeront plus!

Une autre partie de la réforme sera la possibilité de choisir à quoi va être dévolu son argent. Trois choix seront possible sous forme de priorité pour les missions de l’Etat, par exemple, en listant les missions avec trois colonnes:

  • La première colonne correspond à la première priorité (50% de l’impôt récolté par cette déclaration y sera dévolu)
  • La seconde correspond à la seconde priorité (30%  de l’impôt récolté par cette déclaration y sera dévolu)
  • La troisième et dernière colonne correspondra à la dernière priorité (20% de l’impôt récolté par cette déclaration y sera dévolu).
  • Si aucune des cases d’une colonne n’est cochée, la somme récoltée sera répartie de manière équitable sur l’ensemble des missions
  • Si plusieurs cases d’une colonne sont cochées, la somme récoltée sera répartie de manière équitable entre chacune des missions cochées

Concernant les budgets associées aux missions de l’Etat, les deux impôts (Société et Revenu) seront répartis comme vu précédemment. Les recettes ayant pour origine la TVA seront réparties équitablement entre les différentes missions. Aucune manœuvre ou négociation inter-ministérielle ne pourra modifier cette répartition car le choix du citoyen est souverain.